CV publications colloques contact
English | عربي
     
   
    Au cours des années quarante du XX siècle, Mohamed Habib El-Hila a entamé ses études à la mosquée Ez-Zeitouna (Institut des sciences religieuses et lettres arabes) ou il devient professeur dès le début des années cinquante. Lorsque tous les horizons d’actions et de promotion furent fermés devant les Zeitouniens au cours des années soixante, il préféra rejoindre l’université de la Sorbonne à Paris, ou il soutint un Doctorat d’université consacré à l’histoire andalouse (1967) puis un doctorat d’état en 1976 ayant pour thème : " l’histoire sociale du proche Maghreb (Ifriqiya) ".

    Depuis cette époque Mohamed Habib El-Hila n’a pas cessé de suivre de prés et avec intérêt particulier les diverses étapes et composantes historiques du Maghreb arabe et d’Andalousie tout en accordant une attention particulières aux textes qu’il présente et édite lui même dans le but d’enrichir le Catalogue des sources historiques sans pourtant oublier d’élaborer des études analytiques dont notamment sa thèse de doctorat d'Etat intitulé : "L’ascèse et son influence sur la société Ifriqiyenne de la conquête musulmane jusqu’à la fin des Aghlabides".

    Depuis le milieux des années 80 à celui des années 90 (XXe siècle) Mohamed Habib El-Hila s’était joint à la Section des Hautes Etudes d’histoire et de civilisation de l’université d’Oum al-Qura à La Mecque où il s’intéressa à l’histoire de la ville sainte qu’il enseigna tout en dirigeant un grand nombre de mémoires universitaires consacrés à ce sujet.

    Aussi Mohamed Habib El-Hila dirigea-t-il son attention vers un certain nombre de textes anciens dont il obtint des photocopies de manuscrits. Il a également réalisé des études afférentes à ce sujet dont notamment son livre : " Histoire et Historiens de la Mecque du IIIeme au XIIIeme siècle de l’hégire " et son édition du livre " Nayl al muna"écrit par Jarullah Ibn Fahd qu’il accompagna de deux catalogues consacrés à la bibliothèque de la Mecque l’une relative aux sciences coraniques et l’autre à l’histoire.

    Mohamed Habib El-Hila s’intéresse depuis longtemps aux livres de consultations de jurisprudence (fatwas) au Maghreb et en Andalousie.

    Lorsqu’il enseignait "L’Introduction à l’Histoire"à l’Université de Tunis au cours des années 70, il fut convaincu que le Fiqh (Jurisprudence) et les ouvrages consacrés à ce domaine faisaient parties des sciences historiques de part leur caractères compatible avec des mutations sociales car les questions et consultations y afférentes pouvaient constituer une source crédible pour l’historien particulièrement lorsqu’il s’agit d’observer, de recenser les images sociales et les événements civilisationels et historiques. Aussi Mohamed Habib El-Hila fut-il intéressé à l’étude de la biographie de l’Imam Al-Burzuli adepte de l’Imam Ibn Arafa ( IXeme siècle hégire/ XVeme siècle). Il a aussi passé plusieurs années à étudier son livre de consultations (Fatwas) qu’il a édité en 7 volumes (4000 pages) chez (Dar al gharb al-islami) au Liban en l’an 2002.

    El-Hila s’occupe actuellement a étudier et faire paraître une édition critique du livre des Réponses (fatwas) de Azzum savant originaire de Kairouan ( Xeme siècle de l’hégire / XVIeme). Il s’agit d’un livre de consultations juridiques religieuses présentant un aperçu utile sur la société tunisienne lors de la vie de cet auteur. De tels éléments sont considérés comme essentiels pour l’étude de l’histoire de la Tunisie au cours du XVIeme siècle.

    Mohamed Habib El-Hila a eu aussi ses contributions à l’écriture de l’histoire tunisienne sous le règne de Bourguiba.